10 beaux villages de la vallée de la Dordogne à visiter

La vallée de la Dordogne abrite un mélange enchanteur de villages parfaits qui ont conservé leur charme de la campagne française. Voici 10 endroits à ne pas manquer

Beynac-et-Cazenac

Construit sur des falaises au-dessus de la Dordogne, le Plus Beau Village de Beynac-et-Cazenac est composé de grappes de maisons en pierre de couleur crème qui bordent des ruelles escarpées et pavées. Au sommet se trouve un château qui fut le théâtre de batailles au Moyen Âge lorsque ses seigneurs, alliés du roi de France, combattirent leurs voisins du château de Castelnaud-la-Chapelle, fidèles aux Plantagenets anglais. La forteresse est l’une des mieux conservées de la région et ses vues panoramiques sur la vallée de la Dordogne rendent cette ascension éprouvante pour les mollets d’autant plus intéressante.

La Roque Gageac en Dordogne © pat31 Fotolia

La Roque-Gageac

Constituée principalement d’une rangée de maisons en pierre jaune entre la Dordogne à l’avant et des falaises surplombant à l’arrière, La Roque-Gageac occupe un décor dramatique et très photographié. Le village bénéficie de son propre microclimat, grâce à sa position ensoleillée exposée au sud et aux falaises qui le protègent des vents froids du nord. Des palmiers et des bananiers poussent dans un jardin tropical, dont vous pourrez vous émerveiller avec plusieurs grottes troglodytes, en grimpant dans les rues étroites vers les falaises.

Domme en Dordogne © RossHelen / Getty Images / iStockphoto

Stupide

Fondée en 1283, la bastide de Domme est perchée sur une falaise et conserve une grande partie de ses fortifications médiévales. Une grande porte d’entrée à double tour mène à la rue principale escarpée bordée de maisons en pierre, dont beaucoup sont décorées de balcons et d’escaliers extérieurs. Au sommet de la colline se trouve la place de la ville, où une halle de marché ouverte avec une impressionnante menuiserie en pierre est nichée parmi un groupe de cafés. Commandez un café crème et dégustez-le sur une terrasse surplombant la Dordogne et les villages voisins de La Roque-Gageac et Beynac-et-Cazenac.

Vue de Limeuil © Carlos Sanchez Pereyra / Fotolia

Limeuil

Perché sur un promontoire au confluent de la Dordogne et de la Vézère, le village médiéval de Limeuil résume tout ce qu’il y a de spécial dans cette région; une promenade dans le village vous fera passer devant des maisons en pierre ornées de roses, des couches sur des couches de chalets à pans de bois construits à flanc de colline, des ateliers d’artisans et des jardins panoramiques. Le couronnement du village se trouve sur le plateau supérieur, où les jardins sont remplis d’arbres et de sculptures centenaires et offrent une vue imprenable sur les champs vallonnés ci-dessous.

Saint-Cyprien © Yoav Sinai / Dreamstime

Saint-Cyprien

Ce village pittoresque surplombant la Dordogne abrite un marché hebdomadaire le dimanche, parfait pour tous ceux qui sont arrivés dans la région un samedi. Le marché est réparti le long de la rue principale, la rue Gambetta, où se trouvent les délices culinaires de la région, notamment le foie gras, le gâteau aux noix et les vins de Monbazillac. Laissez suffisamment de temps pour explorer les rues médiévales et les ruelles escarpées et étroites qui mènent hors du village; aventurez-vous assez loin en montée et vous serez récompensé par des vues à couper le souffle sur la vallée.

Le village de Rocamadour © Freesurf / Fotolia

Rocamadour

Point de repère pour les pèlerins sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle et l’un des villages les plus visités de France, Rocamadour s’accroche à des falaises abruptes au-dessus de la rivière Alzou, un affluent de la rivière Dordogne. Du château à tourelles au sommet, c’est une chute spectaculaire de 150 mètres. Les 216 marches de l’escalier des pèlerins vous emmènent devant les sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco de la basilique Saint-Sauveur et la crypte de Saint Amadour, ainsi que la chapelle contenant la statue de la Vierge Noire. Soyez sûr de vous récompenser après la difficile ascension avec le fromage de chèvre crémeux de Rocamadour.

Monpazier en Dordogne © Elena Aliaga / Thinkstockphotos

Monpazier

Fondé en 1284 par Édouard Ier d’Angleterre, Monpazier est l’un des plus beaux villages et est considéré par beaucoup comme la bastide la mieux conservée de Dordogne. Les visiteurs de ce charmant village seront étonnés de découvrir qu’à quatre cents mètres sur deux cent vingt mètres, Monpazier est parfaitement quadrilatère, avec des rues parallèles aux côtés les plus longs d’un bout à l’autre du village. Le premier lieu à visiter du village doit être la Place des Cornières. Cette place parfaite est bordée de 23 maisons en pierre, dont le rez-de-chaussée forme les arches d’une longue arcade en pierre, où se déroule un marché local qu’il pleuve ou qu’il fasse beau.

Castelnaud-la-Chapelle © Jon Chica Parada / GettyImages / iStockphotos

Castelnaud-La-Chapelle

Perché au confluent de la Dordogne, le village de Castelnaud-la-Chapelle est un village pittoresque avec une vue imprenable sur la campagne bucolique de la Dordogne. Dominé d’en haut par son château spectaculaire, Castelnaud est un régal pour les yeux; Promenez-vous dans les rues escarpées et vous passerez devant des maisons de style périgourdin typique, construites avec de grands murs de pierre, des toits en pente profonde et des volets en bois épais, entrecoupées de portes cintrées, de maisons à colombages et d’étalages de roses colorées, le tout ajoute à l’appel. Montez tout en haut pour trouver la puissante forteresse médiévale, d’où vous pourrez profiter d’une vue émouvante sur les environs.

Saint Jean de Cole en Dordogne © Doug Schweigert / GettyImages / iStockphotos

Saint-Jean-de-Cole

Niché au nord de la Dordogne sur la rivière Cole, Saint-Jean est un village un peu petit mais tout à fait charmant, célèbre pour ses colombages (maisons à colombages) et ses bâtiments de couleur ocre. Les maisons de ce village sont de type carte postale, presque toutes arborant les toits en pierre traditionnels de la région. Les points forts du village se trouvent sur sa place principale; Ici, les visiteurs peuvent admirer le château du XIIe siècle de la taille d’une pinte, tandis que de l’autre côté de la place se trouve une église byzantine romane inhabituellement arrondie. Profitez des jolies vues sur la place depuis un café voisin avant de vous promener sur la rivière, l’endroit idéal pour savourer un délicieux pique-nique et vous imprégner de l’atmosphère tranquille.

Saint Amand de Coly © lauradibiase GettyImages iStockphotos

Saint-Amand-de-Coly

Ce village tranquille perché sur le bord d’une colline au nord de Sarlat-le-Canéda porte le nom de Saint-Amand, un ermite vivant dans une grotte à flanc de colline au 6ème siècle. Au cœur de ce petit village composé de maisons traditionnelles en pierre dorée se trouve une imposante église romane, qui date du XIIe siècle et se dresse sur le site d’une abbaye en ruine. Au 14ème siècle, cette église remarquable a été transformée en forteresse, dont on peut voir la preuve par les murs épais, les trous pour les archers et les escaliers aveugles. Saint-Amand abrite également le château de la Grande Filolie du XIVe siècle, qui bénéficie d’un cadre boisé attrayant, ainsi qu’un atelier réputé pour ses ustensiles de cuisine classiques en cuivre français.

Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *